Pieds dans le PAF - association d'éducation aux médias

Les Pieds dans le PAF, c’est quoi ?

L’association les Pieds dans le Paf regroupe des usagers des médias qui cherchent à développer l’esprit critique et le prise de parole citoyenne. Depuis une trentaine d’années, elle fait de l’éducation aux médias en alliant la pratique à l’analyse. Et prend le pas des nouveaux usages ou consommations médiatiques des écrans et de l’information, de la télévision au numérique.

CIMG8812

L’équipe salariée et l’éducation aux médias en action

Association locale et nationale d’éducation populaire, « Les Pieds dans le PAF » (Paysage Audiovisuel Français) est née en 1988 autour de trois axes forts : l’éducation aux médias, la promotion du tiers secteur médiatique et la défense des usagers des médias. L’association est co-fondée par Patrick Farbiaz et Matthieu Lesaux-Glayman entre autres, en réaction aux dérives de la télévision et l’absence d’une véritable politique de l’audiovisuel ou d’éducation aux médias (Historique de l’association). L’idée? Permettre aux citoyens de mettre un pied dans le PAF! Et défendre le droit des usagers des médias à être des acteurs plutôt que des consommateurs.

blanc

blanc

L’éducation aux médias

L’association fait de l’éducation aux médias auprès pour tous publics et tous les âges. Elle propose des ateliers allant de l’apprentissage à la création audiovisuelle, du décryptage à la fabrication d’information, de l’expérimentation à l’étude des nouvelles pratiques et consommations médiatiques, comme les réseaux sociaux, les jeux-vidéos… Son action circule autour des écrans: du « zapping » au « multitasking », de la lecture télévisuelle aux nouvelles « littératies » numériques.

blanc

La défense des usagers des médias

Le constat sur le traditionnel canal d’information du petit écran des français reste inchangé et se traduit dans tous les médias: aucune réelle instance de régulation ou de consultation citoyenne existe à ce jour. Les Pieds dans le PAF restent actifs afin que les usagers des médias s’approprient et puissent avoir « un mot à dire » sur tous les vecteurs d’information.

blanc

La promotion du tiers secteur médiatique

L’association défend l’existence d’un « tiers secteur » médiatique. Des médias « pas pareils », associatifs, participatifs, collectifs, indépendants, libres, alternatifs, engagés… Elle inscrit notamment son action au sein de la coordination permanente des médias libres en gardant le pif en veille sur l’information et l’expression citoyenne.

blanc

Projet 2013 – 2016: